A propos

Agence participative de notation des programmes des candidats aux européennes

Lisez et téléchargez la publication de l’Agence AAA ! 

 

Des « pères fondateurs » à la « panne de la machine européenne », en passant par « les plombiers polonais » et « la bulle bruxelloise », le débat sur l’Union européenne (UE) est parsemé d’expressions consacrées, qui remplacent trop souvent le débat politique sur le projet européen par une joute d’images figées, faute d’informations, de visibilité des enjeux et d’alternatives claires. Le  fameux « déficit démocratique », expression commune s’il en est, se nourrit certainement de ce manque de débat.

Et ce en particulier en France. Le soutien à l’Union européenne n’a jamais été aussi vacillant, dans un contexte de crise économique, financière et politique qui se traduit en crise d’identité au niveau de l’UE. La France, l’un des pays à l’origine du projet d’UE et qui fut longtemps désignée comme l’un des « moteurs » de l’UE, a vu entre 2012 et 2013 le taux de soutien à l’Union européenne chuter de 15 points, passant de 60% à 45%. Le « nouvel homme malade de l’Europe » a perdu en un an plus de soutien au projet européen que tous ses partenaires communautaires (notamment Grèce et Espagne), à la fois en ce qui concerne l’UE et l’intégration économique.

note-AAAL’Europe est donc « en panne », mais elle est surtout en panne d’idées. Quelle est l’Europe qu’imaginent les citoyens européens ? Quel projet ferait vibrer le grand public, mais aussi les habituels exclus du débat, et notamment les jeunes, mais également les femmes, les migrants, les personnes âgées ? Quelles alternatives européennes existent sur les thèmes qui importent aux citoyens ? Les jeunes, qui sont le futur du projet européen et qui à ce titre doivent particulièrement se faire entendre (et être entendus), sont particulièrement désengagés des débats européens : c’est de loin le groupe le plus important parmi les abstentionnistes (71% des 18-24 ans n’ont pas voté aux élections européennes de 2009. Les taux de chômage atteignent des sommets : avec plus de 10% d’augmentation en France en un an, il touche désormais un jeune de moins de 25 ans sur 4.

Le projet « AAA : Agence A vous d’Agir » (#AAAgency) vise à créer le débat sur les programmes et manifestes des partis pour les élections européennes, à travers une “agence participative de notation des programmes”, que représentera l’assemblée citoyenne présente lors du grand débat à Lyon en avril prochain et dans d’autres villes européennes à confirmer. En jouant, par son titre, sur le sentiment de dépossession des choix politique, symbolisé notamment par le pouvoir des agences de notation et de la perte du fameux AAA en France, le projet AAA cherche à engager les citoyens européens en France (Français ou Européens d’Etats tiers) dans le débat, au-delà du public initié et dans le contexte de l’année européenne pour les citoyens. Il vise à permettre un dialogue sur l’Europe, ses objectifs, ses moyens et son projet entre des citoyens qui ne se définissent pas comme pro-européen et leurs représentants, notamment pour construire le débat autour des élections du Parlement européen en mai prochain et de son rôle. Il a pour objectif de favoriser la confrontation d’idées sur le projet européen afin de faire émerger avec clarté les enjeux des élections européennes, notamment vis-à-vis des jeunes primo-votants. Il cherche enfin à encourager les citoyens peu ou pas impliqués dans les débats européens à développer des propositions pour l’Europe et à participer activement à l’élaboration d’alternatives.

Le projet se compose de l’étude des programmes et d’un débat participatif.

  • Dans une première période (janvier-février 2014), le groupe de travail pour l’analyse des manifestes sera formé. Vous souhaitez en faire partie ? Plus d’informations ici ! Le groupe se rencontrera à Lyon les 22 et 23 février 2014 (dates à confirmer) et définira la question centrale sur laquelle les manifestes seront analysés (comme par exemple la politique de la jeunesse, l’emploi, l’écologie, la sécurité, l’énergie, la sortie de la crise etc.). Ils établiront une grille d’analyse des programmes et manifestes des partis européens en vue des élections du Parlement en mai 2014, en fonction de leurs propositions (ou de leur absence) sur la question centrale définis par les jeunes participants. Plusieurs exemples de classements de candidats inspireront l’élaboration des critères d’évaluation et le format de l’analyse, comme par exemple les classements des candidats à l’élection présidentielle française en 2012 par Transparency International France (sur l’éthique dans la vie publique), SOS Homophobie (sur les droits des personnes lesbiennes, gay, trans et bi) ou Génération Précaire (sur les politiques pour la jeunesse). Ce travail de recherche et d’analyse rendra possible des débats informés et constructifs sur l’Union européenne pour la suite du projet.
  • Dans une seconde période, un débat contradictoire sera organisé à Lyon le 22 avril (18h30 au CCO de Villeurbanne) sur la base du travail d’analyse des programmes des partis et sur les thèmes de campagnes des élections, durant lesquels les participants et des acteurs du secteur associatif confronteront les propositions des candidats aux élections du Parlement Européen et seront invités à comparer ces choix politiques et/ou à élaborer des propositions alternatives. L’assemblée de participants sera amenée à discuter et à prendre position sur les propositions des candidats, devenant « l’agence de notation » des partis et élaborant ainsi une vision de l’Union européenne dans laquelle ils souhaitent vivre. Des candidats aux élections du Parlement européen (du Front de Gauche à l’UMP) seront invités à venir échanger avec le public sur le thème d’étude de l’Agence A vous d’Agir, à savoir l’emploi des jeunes. Le public, après des échanges avec et questions aux candidats, se constituera en effective agence de notation des partis à la fin du débat.
  • Enfin, avant les élections du Parlement européen, un journal sera publié, qui présentera les résultats de l’agence d’évaluation citoyenne AAA (« A vous d’agir »), et confrontera les différentes propositions des partis sur le thème du débat.

Vous souhaitez contribuer au projet ou en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter sur paris[@]euroalter.com ! 

Project DescriptionGet InvolvedParticipantsThe Debate